Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par JEAN MI le Jeu 27 Déc - 17:51


INTRODUCTION
A la demande de certain d’entre vous, je vais expliquer dans le détail, en texte et photos les différentes étapes à suivre que j'applique pour la fabrication artisanale de poissons nageurs en bois.
Je considère les poissons nageurs comme étant une arme indispensable aux pêcheurs que nous sommes. Malheureusement, en regardant de prêt, le prix de certains leurres, on constate rapidement , qu’ils ne sont pas à la portée de toutes les bourses.
Il existe de plus en plus sur le marché actuel, des produits et des astuces pour réaliser ces propres leurres durs .Le travail une fois fini , est des plus concluant, mais une fois les calculs , et le boulot terminé , ne vaut il pas mieux d’acheter le leurre tout fait . …….Les fabricants le savent, et c’est là qu’ils nous tiennent.
Je suis quelqu'un qui apprécie le travail manuel, surtout lorsqu'il donne des résultats concrets et gratifiants. Vous comprenez donc sûrement ce qui m'a poussé à me lancer dans la fabrication de leurres artisanaux en bois.
A savoir que cette méthode, reste la moins onéreuse, pour pratiquer quelque chose que l’on aime.
Pour réaliser ce genre de chose, il faut avoir quelques atouts de son coté.
.Aimer le bricolage .Être patient et attentif. Avoir une certaine imagination et créativité.
Il faut aussi beaucoup de temps libre pour réaliser ces rêves, et ne pas compter les heures passées dessus.
Malgré tout cela , le résultat n’est pas toujours garanti , car pour atteindre la perfection d’un leurre , il faut souvent se remettre en question , car nous n’atteindrons jamais le savoir faire des machines qui calculent et fabriquent nos leurres.

Ce que je vous présenterai ici, n’a pour but que de vous guider dans les étapes à suivre pour la réalisation d’un modèle.
Ce guide est principalement fait, pour aider les jeunes et les moins jeunes, qui veulent ce lancer dans ce loisir, et qui cherche des solutions sans les trouver.




1- Mise en oeuvre


1- Choix du modèle
Le choix du modèle de leurre que l'on reproduira est un des facteurs le plus important lors de la fabrication.

C’est à partir de cet instant, qu’il nous dictera la marche à suivre pour les étapes suivantes
La grosseur du leurre pour déterminer :
L’épaisseur, la longueur et la largeur de bois à utiliser
La grosseur de la corde à piano pour l'armature interne du leurre
La profondeur de nage désirée pour déterminer :
Le type de bois à utiliser
La forme, l'aire et le positionnement de la bavette du leurre
Le type de flottaison du leurre pour déterminer :
Le type de bois à utiliser
La quantité et l'emplacement du ou des lests, sans oublier les éventuels rattles et billes bruiteuses.
Toutes ces variantes peuvent sembler difficiles, mais en vérité, ce sont elles qui déterminent la réussite du leurre. Il ne faut pas se décourager pour autant, car le temps et l'expérience feront que vous serrez capable d'ajuster vos compétences pour obtenir un résultat pas si loin de ce qu'on envisageait de produire au départ
.



2- Le bois à utiliser

Son choix est à déterminer selon le leurre à exécuter.
On favorisera le balsa pour la conception des leurres de surface, pour la perche, le chevesne ou le black, mais celui-ci est fragile contre les dents de brochet, et demande une bonne protection de peinture et vernis, car c’est un bois qui mal protégé, pompe l’eau comme une éponge.
On pourra alors utiliser du Ramin ou du Samba, qui sont des bois légers mais plus résistants, et qui restent facile à travailler.
En cherchant bien , on en trouve facilement dans les magasins de bricolage.
Si l’on n’a rien sous la main, un morceau de sapin, de pin, de chêne, etc.…peut faire l’affaire, Mais faite un petit teste dans une bassine avant, pour voir le comportement de votre bois.


Inconvénient : Plus le bois est dur, plus le travail de mise en forme du bois sera difficile, en rapport avec les bois nommés ci-dessus.


LE BALSA
Arbre de la famille des Bombacaceae, ou des Mavaceae. C'est un grand arbre pouvant atteindre 40 m de haut, originaire des forêts équatoriales d’Amérique du Sud et d'Amérique centrale
Son bois est très léger — deux fois plus léger que le liège — et sa densité typique est de 0,1
On le trouve très facilement dans tous les magasins de modélismes, car il est souvent destiné pour ça.

LE RAMIN

Arbre de la famille des gnolystylacées autre apellation: mélawis nom latin: gonystylus bancanus nom anglais: ramin
Le ramin est un bois exotique qui pousse en Indonésie, en Malaisie, à Bornéo, dans les marais, les zones marécageuses et les basses terres


Caractéristiques:
densité 0,7 (1 m de baguette 9x9mm pèse 56g)
flexion, très bonne, identique à celle d'un bambou de même section.
Meilleure de 50% à celle d'un tube de fibre de verre.

C'est un bois à grain fin, de couleur claire, aux fibres serrées. Il présente des caractéristiques de dureté, et de qualité similaires à celles du hêtre. Peu cassant et assez léger, il a une bonne résistance à la flexion.
Ces dernières années, du ramin de moins bonne qualité a été commercialisé, signe évident d'une surexploitation de la ressource.

A cause de cela, le ramin est désormais inscrit, depuis le 6 août 2001, sur la liste des espèces de la flore et de la faune en voie de régression. Il fait partie des restrictions et du contrôle de commercialisation du C.I.T.E.S.


LE SAMBA


De son vrai nom Abachi . Triplochiton scleroxylonDe la famille des Sterculiacées,

Il pousse de la Guinée au Cameroun, de préférence le long des cours d'eau, dans les fermes abandonnées, dans les forêts mésophiles.

Abachi, Samba, sont des appellations de Côte d'Ivoire .

Ayous, Ayus, sont des appellations du Cameroun (utilisé en France, ainsi que : érable africain, obéché ou obèche).Wawa au Ghana, Arere ou Arare, Obeche au Nigéria (utilisé dans le monde anglo-saxon.
L'arbre a une hauteur entre 45 et 55 mètres, au tronc droit, bien cylindrique, et le tronc est nu jusqu'à environ 25 mètres. Le diamètre du tronc est d'environ 1,50 m.
Sa couleur varie de blanchâtre à paille.Le grain va de moyen à grossier. Le bois présente en général un contrefil. Ce bois a un aspect naturellement lustré.
Le travail du bois :
Le bois se travaille facilement à la main ou avec de l'outillage, mais des lames bien affûtées sont nécessaires pour d'impeccables finitions ( lame de cutter ) . Le bois se teinte et se peint correctement, mais on y appliquera un apprêt avant ces opérations ( bouche port ou vernis ). Il se sculpte , se grave bien.


Applications:
- Charpentes, lambris, baguettes, moulures.
- Eléments de meubles, chaises, bureaux, cuisines, dressings, saunas.
- Boîtes, maquettes, allumettes, mais aussi canoës




3- Conception du patron de coupe

Le patron de coupe sera un guide qui nous permettra de reproduire les formes du leurre.
Une technique intéressante pour débuter est de prendre la forme d'un leurre existant et de la tracer sur un papier calque. Ce dessin sera la base de départ pour la suite des opérations.

Il y a aussi la méthode de l’imprimante, à condition de pouvoir obtenir une photo du leurre au bon format.




4- Conception des gabarits



En recopiant plusieurs fois, le dessin du papier calque « formes du leurre » sur un carton fort et mince, ou un bois de faible épaisseur, « style bois de cagette », on obtiendra des gabarits.
Ces gabarits permettent de conserver la forme extérieure du leurre, sans commettre d’erreur.
Chaque gabarit détermine les dimensions, la structure interne, la position de l’armature, ou des œillets d’armature, de la bavette de plonger du leurre, ainsi qu’un éventuel rattle ou billes bruiteuses.
Ils serviront de repère à chaque étape d’évolution du leurre, pour positionner à l’endroit précis, les éléments du leurre.
Ces gabarits sont à exécutés, avec la plus grande précision possible, afin qu’au moment de l’utilisation de chacun d’eux, l’on retrouve toutes les données du départ, afin d’éviter toutes erreurs de découpe ou d’emplacement des éléments.






















5- Découpe du corps


Là les choses deviennent un peu plus sérieuses.

Comme je l’ai dis plus haut, il faut parfois faire appel à son imagination pour concevoir quelque chose de bien, car selon le genre de leurre que vous aurez pris pour modèle, il vous faudra déterminer la façon de le faire.

Deux possibilités s’offrent à vous pour concevoir un leurre.

Soit en deux parties :
Cette méthode est principalement utilisée sur les leurres de surface du genre poppers, ou tous simplement sur des leurres ne nécessitant pas de lestage intérieur spécifique, dépourvus de rattle et de billes bruiteuses.
La découpe des planches de bois, devrons se faire du mieux possible …..
Soit avec une scie à chantournée électrique ou manuel, soit à la scie à ruban (si vous avez la possibilité), soit avec un couteau de découpe maquettiste.
Les planches à découper devront être de la moitié de l’épaisseur du leurre que l'on veut produire, ou reproduire.
De cette manière, nous obtiendrons un corps de leurre ayant la même épaisseur que l’original, une fois les deux faces assemblées.
C'est à ce moment qu'entre en jeu notre gabarit « patron de coupe », il servira à tracer deux formes identiques sur une planche de bois.
Si on avait pris le leurre original pour tracer les deux formes sur la planche, il y aurait certainement eu des différences.


Petite astuce de bricoleur :
Si vous devez découper un morceau de bois en deux, pour obtenir deux planches de la même épaisseur, conservez toujours la face la plus lisse du bois, vers l’intérieur du leurre, de façon à ce que au collage, les faces restent bien plates pour un meilleur assemblage.
Les faces extérieures, resteront brut après le coupage, mais seront poncer par la suite pour la mise en forme.


Soit en trois parties :

Cette méthode est utilisée pour les leurres, devant recevoir armatures, rattles , ou billes bruiteuses. Mais elle sert en particulier, à pouvoir centrer et équilibrer le leurre correctement sur toute sa longueur et sa surface, selon le modèle de leurre à exécuter.

En règle générale, nous diviserons par trois l’épaisseur du leurre original, pour obtenir trois planches de même épaisseur


Exemple : Pour un leurre original de 3cm d’épaisseur, nous couperons trois planches d’un cm d’épaisseur, afin d’avoir trois parties égales.

Il n’en est pas toujours de même avec certains leurres. La partie centrale peut être plus épaisse que les autres parties, pour des raisons divers, qui sont souvent du au fait, que ce sont les billes bruiteuses du leurre qui fond le lest du leurre par lui-même .Parfois même, ces mêmes billes bruiteuses, servent de transfert de masse dans le leurre, pour permettre des lancers plus lointain. Il faudra donc un « couloir » de cheminement plus large que les billes, pour que celles ci puissent faire office des deux fonctions à la fois (de billes bruiteuses, et de transfert de masse.)

Exemple : Pour un leurre original de 3cm d’épaisseur, d’un poids de 45gr ou plus, avec billes bruiteuses transfert de masse, il faudra utiliser des billes d’un diamètre d’environs 10 à 12 mm. Il faudra donc un couloir de cheminement pour les billes d’environ 14 à 16mm de large.
Nous aurons donc besoin d’une planche central de 14 à 16 mm d’épaisseur, alors que les deux autres ne feront que 8mm ou 6 mm d’épaisseur.

Astuce de bricoleur :
Si les deux faces de la planche qui ira dans le milieu ne sont pas lises.
Mettre une feuille de papier de verre sur un plan plat avec des punaises. Frottez chaque face, bien à plat sur le papier de verre, vous pouvez le faire aussi à la ponceuse. Attention de toujours prévoir une planche plus épaisse pour garder au final la bonne épaisseur










6- Mise en forme du leurre

Une fois tous les éléments du leurre mis soigneusement à la même épaisseur il est tant de passer à la mise en forme de celui-ci.
Nous prendrons le gabarit confectionné pour la forme du leurre.
Nous le placerons et le centrerons bien à plat sur la face brut (face extérieur du leurre) d’une planche mise en épaisseur, et à l’aide d’une pointe fine de crayon gris, nous en dessinerons le contour.
Inutile de dessiner la forme du leurre sur toutes les planches.
Pour éviter les erreurs de découpes, et afin d’obtenir au final un leurre ayant les mêmes dimensions partout, une seule découpe sera faite.
Pour cela il va nous falloir réunir les deux ou trois planches constituant notre leurre, pour reconstituer la forme et l’épaisseur de celui-ci.
Il faut bien prendre en compte des le départ, que ces morceaux de bois une fois mis en forme, devront être décoller à nouveau, pour y positionner les éléments intérieurs.
Pas question de colle à bois pour l’instant …….il faut coller nos éléments fermement avec un produit, facile à enlever par la suite.
Ce sont
- Le double face…opter pour un papier double face « papier carton », évitez le double face moquette.
- Le pistolet colle…mettre quelques points de colle aux endroits voulus, pressez fortement au moment de la jonction des deux, ou trois pièces, pour éviter les surépaisseurs.
- Idem que ci-dessus, avec de la cire à cacheter « si vous en avez. »




Une fois cette étape terminée, nous obtenons un leurre mis en forme « grossièrement »dans le sens de la longueur. A l’aide d’une pointe feutre fine, nous déterminerons et marquerons, sans jamais perdre de vue la forme originale du leurre, toutes les grosses parties du leurre à enlever « angles droits des bois »











Le travail de façonnage du leurre se terminera par une mise en forme au papier de verre de grain moyen n° 160 ou 180
Inutile de faire un travail de finition, car le leurre va être encore manipulé par des doigts plus ou moins propre, celle-ci interviendra plus tard avant la mise en peinture.





L'étape suivante consiste à dessiner et découper , l'emplacement de la bavette.
Cette étape doit être faite avec la plus grande précision possible , pour déterminer l'angle et le positionnement définitif de celle ci .









Le démontage :
A l’aide d’une fine lame de cutter, ou d’un couteau spécial découpe, nous séparerons les parties encollées, en prenant garde de ne pas abîmer les faces intérieures et extérieures.
Là aussi, la précision est de mise.







Astuce de bricoleur ;
Pour décoller plus facilement les faces collées au pistolet colle ou à la cire, faire chauffer une vieille lame à la flamme d’une bougie.


Autre astuce d’assemblage des bois :

Cette astuce et bien plus pratique que toutes les autres, elle ne demande ni clou , ni vis , ni colle , le maintien des pièces est parfait et le démontage de celles ci est très simple , elle garde les faces des bois propres et nettes .
Il est question d'un assemblage par tourillon .
Mettre les pièces à mettre en forme sous presse (pinces ou serre joints) faire trois trous de la grosseur d'un pique a brochette en bois , ou d'un cure dent , dans trois parties différentes du leurre .
Assemblez les parties sans les coller, à l'aide des piques à brochette ou cure dent .Couper les bouts qui dépassent .Pour démonter, aidez vous d'un petit bout de pique a brochette ou de cure dent , pour chasser celui qui emprisonne les parties de bois . Par la suite , les trous pourront être bouchés avec des petits bois de bois (pique brochette, cure dent , allumettes) , une fois poncés il seront invisibles sous la peinture.


7- Centre de gravité pour équilibrage du leurre

Selon le leurre que vous exécutez, l’équilibrage passe du simple au compliqué.
Tous les leurres n’ayant pas la même forme, ni le même poids, ni la même densité, il vous faut au départ, trouver le centre de gravité de votre leurre, pour passer plus tard à l’étape de l’équilibrage.

Une fois votre leurre mis en forme au papier de verre, il faut le protéger de l’eau, car pour trouver son centre de gravité, il va falloir l’immergé dans l’eau.
Plusieurs solutions pour le rendre étanche ;
Le vernir, l’envelopper dans une feuille de papier cellophane alimentaire, l’enduire de bougie ou de paraffine.

Se munir, d’une épingle ou d’une punaise, d’un morceau de fil à coudre pas trop long, d’un lest suffisant pour faire couler votre leurre. Installer le fil à coudre solidement sur l’épingle ou la punaise, puis relier le fil au lest de manière à ce que le leurre soit sous l’eau au moment de l’immersion.

Piquer l’épingle sous le ventre du leurre, à l’endroit qui vous parez être son centre, puis plonger le tout dans l’eau. Laissez le leurre se stabiliser, et regarder attentivement si celui-ci est dans une parfaite position horizontal en le regardant de profil et de face. Si ce n’est pas le cas, il faut redéterminer le centre, jusqu'à ce que vous obteniez du leurre cette position parfaite.
Une fois cette position trouvée, marqué là avec un feutre indélébile sur le leurre.
Cette position est le centre réel d’équilibrage de votre leurre dans l’eau. C’est en partant de cette référence, que vous pourrez disposer vos lests dans l’intérieur du leurre au moment de l’équilibrage, selon la nage que vous lui donnerez.






8- Mise en place des éléments intérieurs du leurre

Étape, qui demande une fois de plus, concentration et patience, mais qui par-dessus tout demande de la précision.
C’est de cette étape que le final du leurre dépend.
Nous retrouvons notre leurre, un peu au point de départ.
A l’aide des gabarits établis, nous tracerons les emplacements de la monture, d’un éventuel rattle, des fenêtres pour la position des lests, le traçage éventuel du cheminement des billes bruiteuses, transfert de masse.

LA MONTURE :

Elle peut être d’un seul morceau de la tête à la queue du leurre, si elle ne gène en rien la mise en place des autres éléments.
Elle comprend généralement trois œillets de fixation, pour l’accrochage du leurre sur l’avant, où sur le dos, l’accrochage du triple ventral, et l’accrochage du triple de queue.
Certain leurre, n’ont besoin que d’un seul triple.
Sa forme peut être divers d’un leurre à l’autre selon les éléments intérieurs supplémentaires à mettre en place. « C’est pour cette raison, qu’il faut la déterminer au préalable sur un gabarit »
Le diamètre de la code à piano utilisé, est en fonction du poisson recherché.
Sa mise en place dans les parties intérieures du leurre, demande un traçage et un rainurage sur ces parties, de façon à se que la corde à piano soit bien en place dans les rainures au moment du collage final des deux parties à assemblées.
La mise en forme de la corde à piano s’effectue à l’aide de pince à courber et de pince à bec. Un gabarit constitué de pointe, peu aider à la mise en forme de celle-ci.
Évitez de faire des œillets trop longs qui dépassent du leurre. Ce défaut risque de jouer sur la nage de votre leurre.
A savoir que plus le diamètre de la corde à piano est gros, plus il est difficile de le mettre en forme convenablement.
L’avantage d’une monture intégrale, permet de ne jamais perdre le poisson, même si la robustesse du leurre cède.











Selon le leurre que vous réalisez, il n'ai pas forcément utile de mettre des lests pour alourdir et équilibrer votre leurre. Cette procédure s'applique sur les petits leurres en général du type poppers ou autres.
Elle consiste à enrouler la monture d'un fil de cuivre,ou de laiton, afin de maintenir celle ci dans un premier temps, puis de couler de l’étain dessus avec un fer à souder, jusqu’à l'obtention du poids voulu pour le leurre.Le rainurage pour la monture , devra être plus profond et plus large , pour permettre de recevoir celle ci au moment du montage et collage du leurre







LA MONTURE EN PLUSIEURS POINTS :

Cette façon de faire, est applicable sur les leurres en deux parties, mais elle est inévitable sur les leurres articulés ou en trois parties.
Pour cette méthode et cette mise en place, nous utiliserons un système dit , « d’arrachement »,qui peut être fait à l’aide de moyens différents.
La plus simple : Mettre en place aux endroits voulus , des pitons à longues tiges filetées, fixées à l’aide de colle époxy au moment du vissage . Ces pitons peuvent être remplacés par de la corde à piano torsadée qui ont le même effet.








La plus complexe : Creuser des trous au bon diamètre, aux endroits voulus, sur le leurre. Confectionner à l’aide de corde à piano, des œillets à tiges recourbées qui seront mis en place dans les trous confectionnés et fixés à la colle époxy.
Une fois ces œillets mis en place et la colle durcie, il faut tout arracher pour les faire sortir de leur logement .La force d’arrachement est impressionnante selon le bois, et la colle utilisé.
















Une autre méthode consiste à faire des œillets d’attache en forme de 8. Faire une fente dans le sens du fibre du bois aux endroits voulus, à l'aide d'une pointe de lame . Introduire l’œillet en 8 dans la fente et coller a la colle époxy. Faire un petit trou du diamètre d’une corde à piano, dans le travers de l’épaisseur de la planche du milieu au niveau du 8 qui se trouve dans le leurre .Introduire et coller la tige d’acier à l’epoxy. Limez les parties d'acier qui dépassent du leurre

Nota : Vous pouvez mettre en place tous ces éléments, mais évitez de les coller définitivement, tant que vous n’aurez pas fini l’étape du lestage du leurre.

LE RATTLE :

Toujours à l’aide de nos gabarits, nous tracerons l’emplacement du rattle.
Sur les deux faces intérieures, s’il est question d’un leurre en deux parties.
Sur les deux faces de la planche du milieu s’il est question d’un leurre en trois parties.



Le rattle peut être acheté tout fait, mais on peu aussi en confectionner soit même, à l’aide d’un tas de petite choses. « Tube de stylo, paille pour sirop, etc.… » Une entaille propre au couteau de découpe ou à la dremel , sera nécessaire, pour le mettre en place correctement « ne pas coller définitivement »






LE LESTAGE :
Je dirais que c’est l’étape la plus « compliquée », car même en connaissance la densité du bois que vous utilisez, et en faisant tous les calculs savants avec une calculatrice, vous n’arriverez pas à la perfection, surtout s’il est question d’un leurre suspending .
Une fois l’emplacement des lests tracés sur les faces de votre leurre à l’aide du gabarit.
Il vous faudra donc avancer dans cette étape, en tâtonnant, jusqu'à obtenir le meilleur des résultats.
La première des choses à faire, et de peser votre leurre « à vide » = bois +armature.
Puis de peser à part, les triples et les anneaux brisés qui vont être mis en place, ainsi que les billes bruiteuses que vous aurez sélectionné.
Calculer le poids total de tous ces éléments, pour déterminer le poids du plomb à utiliser pour le lestage du leurre.
Sachant qu’au départ, vous avez pris modèle sur un leurre du commerce, il vous est facile dans connaître le poids réel. Il vous est également facile de déterminer l’endroit exact de l’emplacement de chaque lest, en fonction du centre de gravité que nous avons testé plus haut. La chose est rendu plus délicate, lorsque l’on leste un leurre imaginé par soit même.

La découpe des emplacements de lest s’effectue du mieux possible selon les emplacements qu’ils occupent sur le leurre.
A découper avec une fraise, à la dremel , ou au couteau de découpe, ou au mini ciseaux à bois


Astuce bricoleur :
Pour obtenir des minis ciseaux à bois, récupérer de vieux tournevis pas trop long, ni trop gros. Affûtez les à la meule comme un ciseau à bois, ils vous seront très utiles pour la découpe du bois.









Pour un travail plus propre, les lests en plomb peuvent être couler préalablement dans des gabarits en bois, ou en plâtre, afin d’obtenir une forme adéquate pour les mettre en place aux endroits voulus. Une fois mis en forme, il est plus facile de limer le surplus de plomb si c’est nécessaire.

Une fois tous ces éléments méthodiquement étudiés et calculés, il faut passer à nouveau le tout sur la balance, pour voir si tout est correcte.





LES BILLES BRUITEUSES

C’est une étape où il faut un peu d’imagination .Les billes bruiteuses peuvent être mise directement dans le corps du leurre, en ayant pris soin d’aménager, un logement à cet effet.
N'oublions pas , que les billes bruiteuses peuvent également servir de lest pour le leurre.
Elles peuvent être mises dans le sens longitudinal du leurre, mais aussi dans le sens latéral.
Les billes bruiteuses peuvent aussi être logées dans un tube « verre, alu, plastique » pour émettre un son plus ou moins grave ou aigu, et pouvoir circuler librement dans ce tube afin de pouvoir ce mouvoir convenablement pour servir de transfert de masse.
Le diamètre des billes est en fonction du poids qu’elles jouent en tant que lest, la matière de celles-ci peut être en verre ou en acier.















10- remontage définitif du leurre

Avant de remonter définitivement le leurre, il est bon de s’assurer une dernière fois , que tout a bien été fait correctement , et que rien n’a été oublié et laissé au hasard.
Il est bon de mettre en place chaque élément en les collant définitivement à leur place, à l’intérieur du leurre, afin d’éviter leur déplacement au moment du collage définitif des deux ou trois parties en bois . « armature, rattle, lests , compartiment billes bruiteuses »

Une fois tout cela vérifié, et mis en place, on colle définitivement les parties du leurre constituant le corps, soit avec de la colle époxy, soit avec de la colle cyanoacrylate.



11- Mise en forme définitive du leurre

Une première mise en forme provisoire du leurre, ayant été faite au départ. Maintenant que le leurre est collé définitivement, nous passons à la mise en forme définitive.
Elle s’effectue à l’aide de papier de verre à grain moyen n° 160 à 180 pour venir affiner le profil du leurre et ces formes. Des sculptures représentants la forme des ouies, de la bouche et des yeux peuvent être faites avec des couteaux de découpe , et des petites gouges.
Une autre astuce consiste à faire ces scultures , à la pyrogravure.
La finition se terminera au papier de verre grain N° 500 .

12- Mise en place de la bavette

Les étapes les plus complexes de la construction du leurre sont terminées, mais la mise en place de la bavette est une étape primordiale.

C'est un processus d'essais et d'erreurs qui à force de persévérance, permet de se forger une expérience dans le choix de la forme et de la longueur de la bavette. Il existe au départ, une astuce à prendre en compte. La base de votre bavette doit être de la même largeur que la base de la fente du leurre à laquelle elle est destinée.
La fente pour la mise en place de la bavette sur le leurre, ayant été faite à la mise en forme provisoire. On s'assurera que rien n'est venu la déformer et la boucher .
La bavette peut être découpée proprement à l’aide des gabarits effectués, afin d’éviter toutes erreurs possibles.











Le lexan, type de plexiglas très résistant, permet la réalisation de bavettes solides et transparentes . Facile à travailler il s'avère le parfait matériel dans lequel confectionner une bavette. La symétrie de la bavette est très importante, pour avoir une bonne action de nage.
On peu également confectionner des bavettes de leurre, avec des bâtonnets de manche de crème glacées, comme les esquimaux "à condition que la longueur et la forme conviennent"







La clef de la réussite, est d'avoir une bavette la plus droite, symétrique et centrée possible, autrement la plongée, l'action ou la direction du leurre pourrait en être affectée.
La bavette ce doit d’être solidement fixée au corps du leurre, on utilisera pour cela, de la colle cyanolite, genre « super glue 3 »…dans un premier temps.
Celle-ci fixera rapidement la bavette par son séchage rapide.
Un complément de fixation de la bavette, viendra consolider celle-ci, quand vous recouvrirez votre leurre de vernis, ou de résine époxy pour la finition finale de celui-ci.
La bavette se fixe sur le leurre définitivement , quand la mise en forme du leurre est faite définitivement .




Pour les essais du leurre , avant collage définitif, de la bavette, vous pouvez passer une couche de vernis sur votre leurre, et coincer la bavette à l'aide de petits bouts de bois d'allumette, et effectuer des essais dans un bac d'eau pour voir le comportement du leurre , et effectuer d’éventuelles modification du positionnement de la bavette.


Les images ci-dessus montrent une astuce pour effectuer le petit anneau d’accrochage de l’agrafe, en perçant la bavette en son centre par deux petits trous.
« Soit la bavette est coulée dans un moule, (si elle est faite en résine) et on y incorpore l’armature métallique »
« Soit on fabrique soit même l’armature, et on fait passer l’armature sous la bavette. (Un filet de colle époxy deux composants, peut venir finir le dessous de la bavette, pour venir cacher et consolider la tige métallique qui se trouve sous la bavette.
Il existe également des bavettes toutes faites sur certains sites internet , en résine, en plastique, ou en métal, qui se fixent facilement sur les leurres, soit par collage, soit par vissage.
Il faut savoir aussi que parfois au moment des essais, le leurre part à droite ou à gauche, quand il nage. Pour rectifier cette erreur, il suffit de prendre une petite pince, et de faire doucement tourner l’anneau de l’armature (là ou vous mettez votre agrafe) , dans le sens opposé à la nage du leurre, pour rectifier celle-ci .

13 – Etanchéité, mise en peinture

Nous arrivons à l’étape de finition, qui est une étape de satisfaction personnelle. Mais celle-ci demande encore de la précision, pour obtenir un travail soigné.
Pour rendre le bois étanche, et pour que les peintures suivantes qui vont être appliquées prennent bien sur le support, on peut vernir le leurre….
« Soit en trempant directement le leurre dans le vernis, en ayant pris soin de protéger la bavette » Faire sécher le leurre la tête en haut, et vérifier souvent le bas pour éponger, et éviter la formation d’une goutte de vernis
« Soit en le vernissant au pinceau »mais là, il vous faudra en passer au moins deux couches »
Cette étape n’est pas obligatoire, si vous avez confiances aux peintures suivantes que vous utiliserez.
Dans ce cas, une couche d’apprêt est appliquée directement sur le leurre. Pour faire ressortir les peintures fluo, utiliser la couleur blanche.
Les peintures peuvent être faite à main levée, ou à l’aérographe, selon votre choix.

14 – Mise en place des yeux


Les yeux donnent vie à votre poisson nageur.
Un choix judicieux dans les couleurs , feront de votre leurre un véritable poisson.
Il existe des yeux de formes et de couleurs différentes dans le commerce, mais avec un peu d’imagination, il y a possibilité d’en fabriquer soit même.


15 – Vernissage du leurre


La solution la plus facile, et la moins onéreuse, et de tremper directement votre leurre, « en ayant préalablement protégé la bavette » dans du vernis incolore marine, ou dans du vitrificateur pour parquet. Au séchage, faite attention à la goutte de vernis qui se forme sur l’arrière du leurre. Eponger celle-ci avec un essuie tout, jusqu'à ce que le vernis arrête de couler.
Il existe d’autres solutions pour obtenir un leurre qui ai une protection maximum, et un fini parfait.
Cette solution, c’est l’ENVIROTEX .
C’est une résine spéciale, à deux composants, que l’on peut se procurer sur internet.
L’application de cette résine se fait au pinceau, une fois les deux composants mélangés.
Cette résine étant très fluide au moment de l’application, il est recommandé d’utiliser un tour à leurre, pour éviter les coulures sur le leurre. Le séchage peut être accéléré, par l’emploi d’un pistolet thermique ou d’un sèche cheveux.
http://www.youtube.com/watch?v=Ydmht9iXWr8
Si vous ne pouvez vous procurer de l’ENVIROTEX , vous pouvez obtenir le même résultat, en utilisant de la résine « crystal gédéo », que l’on trouve facilement dans toutes les boutiques d’art et loisir créatif. Là aussi il vous faudra un tour à leurre, et vous pourrez accélérer le séchage avec un pistolet thermique où un sêche cheveux.

Dans les deux cas, il vous faudra attendre minimum 24 heures, avant que le séchage à cœur de votre leurre soit parfait. ….Mais le résultat en vaut la chandelle.

Il ne vous reste plus maintenant, qu’à pécher avec vos HOMEMADE, et faire du poisson …..et là , je ne vous dis pas , la joie que cela procure.


Afin de mieux comprendre tout ce que je viens d’écrire, et pour éviter de vous faire lire trente pages de détails, et d’explications, voici une liste de liens qui vous expliqueront en détails, et en images tous les leurres que j’ai réalisé jusqu'à maintenant.

En espérant avoir répondu convenablement à toutes les personnes qui désiraient un tuto sur ce sujet, je vous dis


BON BRICOLAGE




http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t690-realisation-d-un-poppers-grenouille1-ere-partie

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t694-realisation-d-un-poppers-grenouille2-eme-partie

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t701-realisation-d-un-poppers-grenouille3-eme-partie

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t1086-fabrication-de-petits-poopers

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t1246-fabrication-d-un-leurre-de-surface

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t618-creation-d-un-nouveau-leurre

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t31-fabrication-d-un-leurre-type-cranckbait

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t3294-deux-nouveaux-leurres-en-fabrication

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t5172-un-poppers-streamer

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t5562-leurre-articule-imitation-brocheton

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t7135-innovation-pour-realisation-poisson-nageur

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t7729-tour-pour-faire-secher-les-leurres

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t9082-detailsastuces-explications-realisation-petits-leurres

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t9331-realisation-leurre-tiree-du-sj-x-maguro

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t5471-realisation-d-un-leurre-articule-imitation-kong

http://peche-esoxlucius.actifforum.com/t7531-realisation-rapala-shad-rap









Dernière édition par JEAN MI le Jeu 10 Jan - 18:03, édité 3 fois
avatar
JEAN MI

Messages : 771
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 66
Localisation : Garons 30128 a 10km de Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par JEAN MI le Ven 28 Déc - 15:51

lA SUITE , UN PEU PLUS TARD
avatar
JEAN MI

Messages : 771
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 66
Localisation : Garons 30128 a 10km de Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Matthieu le Ven 28 Déc - 17:00

sacrée dossier Smile vivement la suite!
avatar
Matthieu
Admin

Messages : 1220
Date d'inscription : 24/04/2012

http://sweety-hard.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Cédric le Ven 28 Déc - 19:34

Tu m'étonnes,sacré boulot affraid
avatar
Cédric
Admin

Messages : 828
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 39
Localisation : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par JEAN MI le Jeu 10 Jan - 18:05

Voilà les amis , le dossier est termné. Si vous avez besoin d'infos supplémentaires, MP moi
avatar
JEAN MI

Messages : 771
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 66
Localisation : Garons 30128 a 10km de Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Cédric le Jeu 10 Jan - 19:17

Les bras m'en tombent Shocked

Y'a vraiment que toi qui est capable de faire des dossiers pareils.C'est un travail de dingue,et en plus,faut être a la retraite pour le rédiger (une question de temps Laughing )

J'ai toujours été impressionné par tes dossiers,parfois moins par tes réalisations,mais là je dois dire que je reste sur le cul.

nb: les liens que tu donnes a la fin de ton tuto,je n'y ai pas accès (ou plus accès Laughing ).C'est un forum que je ne fréquente plus pour des raisons que tu connais (c'est un comble pour y avoir été admin et toi ,admin et modo Laughing ),et que je n'ai pas du tout envie d'y retourner.J'ai envie d'être méchant ce soir(mais carthésiens) Cool c'est un forum que est administré par des personnes qui connaissent la pêche que derrière un clavier,ou presque.Ce sont les membres qui les nourrissent de leur connaissances halieutiques.Eux,ils brassent du vent.Il y a 3 ans,pas un d'entres eux pêcher Rolling Eyes .Bref,l'administration est basée sur la communication et moins sur les faits.
avatar
Cédric
Admin

Messages : 828
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 39
Localisation : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par JEAN MI le Jeu 10 Jan - 19:52

Sur le sujet du forum en question , je suis entièrement OK avec toi Cédric. D’ailleurs à la naissance de celui ci , la personne féminine chargée de l'administration ne pêchais pas tellement ,(et elle pêche encore moins aujourd'hui) et elle comptait bien sur mes connaissances halieutiques pour faire vivre le forum.De mon coté , j'ai appris la pêche aux leurres grâce à lui , car étant d'une autre génération, je n’étais dans le passé qu'un "viandar". Je me suis souvent retrouvé tout seul , pour que ce forum ne meurt pas , mais la façon dont il est géré actuellement , ne me plait pas non plus , et c'est pour cette raison que je suis parti. Malheureusement , il me reste un peu de nostalgie , car c'est un peu "mon forum" pour l'avoir suivi durant huit ans .

La grande majeur partie des liens que tu ne peux pas voir , son présent sur ton forum .......je n'abandonne jamais les gens que j'estime en chemin .
avatar
JEAN MI

Messages : 771
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 66
Localisation : Garons 30128 a 10km de Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par WaRio le Jeu 10 Jan - 21:40

C'est clair que ça doit foutre les boules Jean mi de voir son forum diriger par d'autres personnes (super *******, oh oui c'est moiii) Laughing

Tu nous as encore sorti un travail de dingue malheureusement je ne peux pas tout lire, je trouverai le temps plus tard.. Dur la vie de lycée lol!
avatar
WaRio

Messages : 573
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 22
Localisation : Montauban (82)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Maquistador le Jeu 10 Jan - 21:43

Merci d'avoir reposté tes tutos.

Dommage que ce soit passer comme ça concernant l'autre forum.

Pour ma part je suis loin de tout ça. Rolling Eyes

Ici je trouve l'ambiante plus conviviale, plus intime, enfin pas trop quand même. Laughing
avatar
Maquistador

Messages : 436
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 36
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Matthieu le Ven 11 Jan - 6:23

rho le dossier, faut que je trouve un peu de temps pour tout lire Smile
avatar
Matthieu
Admin

Messages : 1220
Date d'inscription : 24/04/2012

http://sweety-hard.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par =>Louis<= le Ven 11 Jan - 9:10

Ca c'est du tutoriel ! thxyou
avatar
=>Louis<=
humoriste belge
humoriste belge

Messages : 457
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 24
Localisation : belgique ,hainaut , Ath .

http://www.facebook.com/profile.php?id=1469637683#!/profile.php?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Cédric le Ven 11 Jan - 12:46

Maquistador a écrit:
Ici je trouve l'ambiante plus conviviale, plus intime, enfin pas trop quand même. Laughing

D"ailleurs,on t'a pas vu a la soirée hier soir!!!!On a fait une soirée sur la technique du drop shot et du jig,j'peux te dire qu'on en a gratter des cassures et des frondaisons.On a même discuter couleur jupe. zete cons
avatar
Cédric
Admin

Messages : 828
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 39
Localisation : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Matthieu le Ven 11 Jan - 14:52

c'est parce que les micro jig était pas invité zete cons
avatar
Matthieu
Admin

Messages : 1220
Date d'inscription : 24/04/2012

http://sweety-hard.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Gillou16 le Ven 11 Jan - 17:46

zete cons Les fans du SAV mdr
avatar
Gillou16

Messages : 1008
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 40
Localisation : intermittent du spectacle

http://16.carna-fishing.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide pratique , pour fabrication artisanale de PN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum